Nouvelle application FLEGT Watch fournira un système automatisé d’alertes forestières à base de données satellites radar en Afrique centrale / occidentale

26 March 2018
1311 Views
Comments are off for this post

FLEGT Watch: Système automatisé d’alertes forestières à base de données satellites radar / optique en Afrique Centrale / Afrique de l’Ouest

VisioTerra vient de contracter le lancement du projet “FLEGT Watch” pour la surveillance des coupes forestières en Afrique Centrale (projet CV4C du CIDT) et en Afrique de l’Ouest (Tropenbos International). Ce projet est financé par l’Union Européenne et par le programme “Green Livelihoods Alliance” porté par le Gouvernement Néerlandais.

FLEGT watch

Observations indépendantes au Congo. Source: FLEGT Facilitator in Republic of the Congo.

FLEGT Watch – Outil puissant et innovant

FLEGT Watch renforcera les performances des communautés de surveillance de la forêt en:

  • analysant systématiquement les données des satellites radar (Sentinel-1) et optiques (Sentinel-2),
  • calculant des indices bio-géophysiques liés à la forêt (biomasse, feuilles, végétation, humidité…),
  • détectant automatiquement les changements de valeurs de ces paramètres dans l’image satellite juste acquise,
  • envoyant des notifications de changement(s) ou alarmes aux observateurs dans leurs aires d’intérêt,
  • embarquant les données satellites, les cartes et images dans une application de terrain et/ou sur smartphones,
  • permettant de relever des preuves (photos, mesures, commentaires…) in-situ et de les partager dans le réseau des observateurs et au-delà,
  • offrant des tableaux de bord des changements observés et de leur suivi par les observateurs,
  • éditant des rapports sur l’ensemble des observations ou sur une observation en particulier,
  • se synchronisant avec d’autres plateformes de distribution de données telles que le GFW, AGEOS…

Les enjeux technologiques

La réalisation de ces performances nécessitera d’utiliser les toutes nouvelles technologies pour:

  • orthorectifier (superposer l’image satellite sur le terrain) les données radar à une précision inégalée que ces données soient reçues en temps-réel ou qu’elles appartiennent aux archives longues (depuis 1991),
  • corriger les données optiques des effets atmosphériques pour compenser l’épaisseur optique sur les forêts tropicales,
  • traiter un volume de données considérable estimé à 1 Po (un péta-octet vaut un million de giga-octets),
  • offrir aux utilisateurs l’information désirée en utilisant une faible bande passante pour échanger quelques kilo-octets sur leurs ordinateurs et smartphones.

L’agenda

Une première version (v1) de FLEGT Watch sera livrée en mai 2018 qui permettra en particulier de recevoir et d’accéder aux données Sentinel 1 et 2 acquises en temps quasi-réel. La version finale (v2) sera livrée en octobre 2018. Une formation sera dispensée auprès des observateurs indépendants des 8 pays d’Afrique Centrale et d’Afrique de l’Ouest.