Les OSC se familiarisent à l’Open Timber Portal (OTP)

8 December 2017
255 Views
Comments are off for this post

Dans le cadre du projet Voix des Citoyens pour le Changement (CV4C), un atelier sous régional sur l’Open Timber Portal (OTP) a été organisé dans la ville de Brazzaville en république du Congo du 07 au 10 novembre 2017. Entre autres objectifs visés par cette rencontre sous régionale, former les Observateurs Indépendants (OI), membres du consortium CV4C à l’utilisation de l’OTP et d’autres outils pour mieux valoriser les résultats de leurs missions en assurant qu’ils soient rendus applicables aux mécanismes de gouvernance forestière, tels que le Règlement sur le Bois de l’Union Européenne (RBUE).

Comprendre l’importance de l’OTP

L’OTP est un système de gestion de données en ligne conçu indépendante, conçu par WRI en consultation avec des OSC, l’administration, le secteur privé et les fédérations industrielles. Ceci avec l’aide de partenaires clés tels que FLAG, REM, OGF, CAGDF, CODELT, CIDT et le soutien de plusieurs bailleurs dont USAID, CARPE, UKaid, Norwegian Ministry of Climate and Environment. Cet outil qui est une version plus aboutit du FTI, promeut le commerce de produits bois légaux en compilant des informations provenant des administrations forestières, du secteur privé/concessionnaires, des communautés et des OI, sur la conformité légale du secteur forestier. En d’autres termes, l’OTP envisage promouvoir le bois légal grâce à un meilleur accès à l’information.

Ainsi, à l’issu de cet atelier de formation, les OI des différentes OSC devraient être capables de Comprendre l’OTP et son importance pour leur travail. Pour ce faire, il est important de prendre conscience de la nécessité de planifier le travail d’observation de façon stratégique et définir des critères de priorisation du travail ; d’Intégrer la façon dont l’OTP, l’Atlas forestier et le Forest Watcher peuvent aider à planifier et préparer les missions. Non sans oublier de maitriser le module de saisie des observations spécialement développé pour les utilisateurs.

Des exposés aux échanges

L’atelier de 4 jours tenu à Brazzaville, a parallèlement permis de faire des amendements pour le bon fonctionnement de la version beta de l’OTP. Il en ressort donc la nécessité de concevoir et intégrer le tableau de références légales d’une part. Et par la suite, ajuster les manquements relevés d’ici la fin de l’année 2017 pour l’utilisation effective.

Images

Article publié à l’origine par FLAG sur Facebook.