Le CIDT et les partenaires du projet CV4C dirigent la session sur la surveillance des forêts à Chatham House 2017

12 July 2017
1255 Views
Comments are off for this post

Le CIDT et les partenaires du projet, FODER et World Resources Institute, ont dirigé une séance sur l’Observation Indépendante des Forêts  (OIF) à la réunion de mise à  jour sur l’exploitation forestière illégale, qui s’est tenue à Chatham House en juin 2017.

Après l’introduction du président de séance, Duncan Brack, Dr. Aurelian Mbzibain dans une présentation interactive  a donné aux participants un aperçu  de la situation sur  l’observation  forestière  dans le Bassin du Congo et des implications pour la gestion forestière et la diligence raisonnable en matière de  prise de décision.

Dans le cadre du projet en cours  Voix des Citoyens pour le Changement: Observation Forestière dans le Bassin du Congo (CV4C), le  CIDT et ses  partenaires, FODER et  World Resources Institute (WRI), ont  dirigé une séance sur le rôle de l’observation forestière dans l’amélioration de la transparence dans le secteur forestier.

FODER (Cameroun) a présenté une étude de cas sur l’impact du système normalisé d’observation indépendante externe  (SNOIE) dans l’observation indépendante des forêts (OIF), tandis que le WRI a présenté l’Open Timber Portal (OTP). L’OTP  est en cours de développement dans le cadre du projet CV4C financé par l’Union européenne et servira d’accès unique pour les données provenant de la surveillance des forêts  par les partenaires du projet dans le Bassin du Congo. Ensuite, les discussions ont porté sur l’amélioration de la crédibilité et de la pratique de surveillance des forêts menée par la société civile afin d’accroître l’adoption des résultats de l’OIF par les parties prenantes.

Cette réunion de deux jours (du 19 au 20 juin 2017) organisée par le Think Tank  Chatham House, s’inscrit dans une  série de réunions de mise à jour sur le thème de l’exploitation forestière illégale, qui a rassemblé les participants de la société civile, de l’industrie et des gouvernements du monde entier. Elle  a réuni plus de 250 participants dans le but de faire le point  sur les efforts mondiaux visant à améliorer la gouvernance forestière et à réduire l’exploitation forestière illégale. Les sujets inscrits à l’ordre du jour ont été les suivants:

  • Règlementation sur le commerce du bois – approches mondiales;
  • Mise à jour sur le plan d’action de l’application des règlementations forestières, la gouvernance et  les échanges commerciaux (FLEGT) et les Accords de Partenariats Volontaire (APV) avec les pays;
  • Les développements récents en Chine pour lutter contre le commerce du bois illégal et promouvoir des investissements responsables à l’étranger;
  • Améliorer la transparence grâce à la surveillance des forêts et à la technologie satellitaire.

Vous pouvez télécharger le rapport de synthèse de la réunion et les présentations depuis le portail Illegal Logging.