Le CIDT co-organise une conférence internationale sur l’Observation Indépendante des Forêts en Afrique de l’Ouest et Centrale

17 May 2017
1312 Views
Comments are off for this post

Une conférence internationale sur l’Observation Indépendante des Forêts a eu lieu à Accra-Ghana, organisée conjointement par Civic Response Ghana et le Centre pour le Développement International et la Formation (CIDT) de l’Université de Wolverhampton.

Ce fut un effort de collaboration entre le projet d’Observation Indépendante des Forêts mené par Civic Response et financé par le programme FLEGT de la FAO ,et le projet d’Observation Forestière dans le Bassin du Congo (CV4C) mis en œuvre par le Centre pour le développement international et la formation de l’Université de Wolverhampton avec le financement de l’Union européenne.

La conférence de deux jours a eu lieu du 10 au 11 mai 2017 et a réuni plus de 70 participants du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Libéria, de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo, du Royaume-Uni, de la Belgique, des Pays-Bas, de l’Indonésie et de la Turquie. L’objectif principal était de partager les leçons et de tracer la voie à suivre pour l’observation indépendante des forêts menée par la société civile.

Ghana IFM Conference

A l’ouverture de la conférence internationale, le vice-ministre ghanéen des terres et des ressources naturelles, Benito Owusu-Bio a souligné l’importance de l’observation indépendante des forêts en tant qu’outil pour améliorer la transparence, la responsabilité et la lutte contre l’illégalité dans le secteur forestier: « Nous voulons que l’OIF soit utilisé comme un outil qui nous fournit des informations adéquats pour améliorer continuellement les pratiques de gestion forestière et les systèmes ».

Au cours des deux jours, le personnel technique du CIDT, Dr. Aurelian Mbzibain et Richard Nyirenda, et les partenaires du projet CV4C de l’Observatoire de la Gouvernance Forestière (OGF) en République démocratique du Congo et du Field Legality Assurance Group (FLAG), ainsi que ceux de Forêts et Développement Rural (FODER) du Cameroun ont fait des présentations mettant l’accent sur les politiques forestières internationales, l’impact de l’OIF sur les politiques et les pratiques forestières dans le Bassin du Congo ainsi que les leçons apprises dans le suivi obligatoire des forêts mandatées et non mandatées dans le Bassin du Congo. Vous pouvez  télécharger ces présentations au site web LoggingOff. Selon les prévisions, les leçons apprises et les expériences acquises par les partenaires du projet CV4C contribueront grandement à la mise en œuvre effective du projet au cours des prochaines années.

Gallérie Photos

Pour la galerie photo complète de l’événement, veuillez voir l’album sur Flickr.