• L’Observation indépendante va désormais mutualiser leur travail et réaliser des rapports conjoints en République du Congo

    20 May 2022
    107 Views
    Comments are off for this post

    Le Secrétaire Permanent du Comptoir Juridique Junior (CJJ) et Coordonnateur de la Plateforme pour la Gestion Durable des Forêts (PGDF), présente ce que représente le Cadre stratégique de l’OI du Congo (OIM+OIE) – Congo L’OIM et l’OIE pour le secteur forêt en République du Congo.

    La Stratégie de l’OI du Congo Brazzaville a été récemment validée, que représente cette validation pour la société civile et pour le secteur forêt pour le Congo ?

    La stratégie OI Congo est fondamentale pour une bonne coordination de l’OI en République du Congo. L’OI est un maillon essentiel dans la surveillance de la gouvernance des ressources naturelles en général et des ressources forestières en particulier.  Quoique menée par la société civile, l’OI implique toutes les parties prenantes qui doivent s’en approprier. L’atelier de validation a constitué donc un moment important de concrétisation de la recommandation des parties prenantes formulée lors de la session du 11ème Comité conjoint de mise en œuvre de l’APV/FLEGT. Pour le secteur forêt, la validation de la stratégie OI Congo permet de définir clairement la complémentarité qu’aura l’OI-Mandaté et l’OI-Externe dans l’accompagnement de l’administration à faire respecter la législation qui encadre les forêts, le social et les droits des communautés forestières

    Avec cette stratégie, quel changement pour l’activité de l’OI au Congo ?

    La stratégie a permis de poser les bases d’une bonne collaboration de l’OI. Désormais l’OIM et l’OIE vont mutualiser leur travail, réaliser des rapports conjoints, se compléter pour assurer une bonne couverture géographique, mobiliser des financements durables pour l’OI et conduire des actions conjointes de plaidoyer pour la prise en compte des recommandations formulées dans les rapports d’OI

    Quelles sont les prochaines étapes pour la mise en œuvre ou le déploiement de cette stratégie d’OI ?

    Les étapes futures sont la prise en compte des contributions des parties prenantes, la présentation de la stratégie OI au 15eme Comité Conjoint de Mise en œuvre de l’APV/FLEGT (CCM), sa publication et sa mise en œuvre.

    Propos recueillis par  : Christelle KOUETCHA, Responsable communication FODER-

    Cet article a été produit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la Société Civile pour l’amélioration de la gouvernance forestière en République du Congo à travers le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (PASGOF-SNOIE Congo), financé par l’Union Européenne et FCDO.

    Continue Reading
  • L’Observation indépendante (OI) a désormais un cadre stratégique au Congo Brazzaville

    20 May 2022
    113 Views
    Comments are off for this post
    SNOIE Forest Monitors in Cameroon. Credit: FODER.

    Le secteur forestier du Congo Brazzaville dispose désormais d’une stratégie Nationale de l’Observation Indépendante Externe (OI) (OI Mandaté et OI non mandaté ou externe). Ce document fondamental pour la coordination de l’OI en République du Congo a été validé le 21 avril 2022, à l’issue d’un atelier qui a réuni les représentants des pouvoirs publics, le secteur privé et la société civile Congolaise.

    Maillon essentiel dans la surveillance de la gouvernance des ressources naturelles en général et des ressources forestières en particulier, l’Observation Indépendante (OI) est menée certes par la société civile, mais implique toutes les parties prenantes. Disposée donc d’un cadre stratégique permettra au Congo de mieux coordonner les activités d’Observation Indépendante Mandaté et non mandaté. Ceci pour une meilleure collaboration et contribution des deux approches d’observation indépendante au secteur forêt à travers la génération des données de qualité sur le secteur forestier, la gouvernance forestière et les changements d’affectation des terres forestières.

    Le Cadre stratégique de l’OI du Congo (OIM+OIE) – Congo, a été élaboré par Comptoir Juridique Junior (CJJ) et le Centre d’Appui à la Gestion Durable des Forêts (CAGDF) sous la facilitation technique des organisations Forêts et Développement Rural (FODER) et Centre for International Development and Training (CIDT). Ce cadre permet de mieux définir entre autres les rôles et responsabilité des acteurs de l’OI au Congo, les modalités de conduite des activités, les protocoles de collecte des données, les formats de rapports, les modalités de communication et de circulation de l’information entre les acteurs, les modalités de collaboration et de coordination entre l’OI mandatée et l’OI non mandatée et le système de suivi évaluation de la stratégie.

    Le suivi ou l’évaluation de la stratégie nationale sera effectué chaque année. Le suivi sera axé sur la coordination (le degré de collaboration entre l’OIM et l’OIE, les succès, les échecs ou les défis et une évaluation de la mesure dans laquelle les objectifs de la stratégie nationale sont atteints. Ce suivi annuel sera dirigé par l’Université of Wolverhampton, Centre for International Development and Training (CIDT). Le rapport de ce suivi ou de cette évaluation comprenant les leçons, les résolutions et les actions sera présenté lors des réunions annuelles de coordination des partenaires y compris des réunions de mise à jour auprès des Partenaires Techniques et Financiers et l’administration et les instances de mise en œuvre de l’APV.

    Le développement et la validation du Cadre stratégique de l’OI du Congo (OIM+OIE) – Congo L’OIM et l’OIE, été réalisé dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la Société Civile pour l’amélioration de la gouvernance forestière en République du Congo à travers le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (PASGOF-SNOIE Congo), financé par l’Union Européenne et FCDO.

    Auteur : Christelle KOUETCHA, Responsable communication FODER-

    Cet article a été produit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la Société Civile pour l’amélioration de la gouvernance forestière en République du Congo à travers le Système Normalisé d’Observation Indépendante Externe (PASGOF-SNOIE Congo), financé par l’Union Européenne et FCDO.

    Lilian Laurin BARROS

    Continue Reading
  • Les organisations de la société congolaise formées à l’Observation Indépendante pour accroitre leur contribution à l’amélioration de la gouvernance des ressources naturelles

    20 December 2021
    53 Views
    Comments are off for this post

    22 participants (3 femmes et 19 hommes) représentant de 14* organisations membres de la Plateforme de gestion durable des forêts (PGDF), ont bénéficié du 29 Novembre 2021 au 03 Décembre 2021, d’un renforcement de capacité sur les techniques et outils de l’Observation indépendante (OI) de la gouvernance forestière. Pendant cinq (05) jours, ces organisations de la PGDF intervenant dans douze (12) Départements de la République du Congo, ont été coachés par les experts des organisations Forêts et développement rural (FODER) et du Centre pour le développement international et la formation (CIDT), pour mieux appréhender la planification et la réalisation efficace des observations/ analyses indépendantes de la gouvernance forestière. L’objectif était d’accroître leur contribution dans l’amélioration de la gouvernance des ressources naturelles en République du Congo. La formation a été organisée dans le cadre de la mise en œuvre projet PASGOF-SNOIE Congo bénéficiant du soutien financier de l’Union européenne et du Bureau Britannique des Affaires étrangères, du Commonwealth et du développement (FCDO).

    Ils donnent leur avis sur la formation

    Donatien IBASSA, ALPN

    « Mes attentes pour cette formation ont été satisfaites. Nous avons désormais beaucoup de défis à relever en tant que société civile, quant au contrôle citoyen de l’action publique dans le secteur forestier et environnemental. Les connaissances acquises au cours de cette formation, nous permettrons d’améliorer nos interventions pour mieux renseigner les décideurs sur la gouvernance forestière afin que les parlementaires puissent prendre des décisions en faveur des communautés locales tributaires de nos forêts. Nous avons particulièrement apprécié les enseignements relatifs à la valorisation des résultats d’une évaluation indépendante de la gouvernance forestière. Nous travaillerons à ce que ces enseignements soient bénéfiques pour notre organisation et pour toute la société civile congolaise. »

    RAY BOUITY, CABS

    « Cette formation m’a permis d’apprendre beaucoup de choses et je suis très contente. Ma crainte au début de l’atelier était relative au nombre de jours, qui, me paraissait long et pouvait rendre la formation ennuyeuse. Bien au contraire, plus les jours passaient, plus la formation devenait de plus en plus intéressante. Notre organisation le CABS a des projets dans la légalité forestière, les connaissances acquises seront très utiles, nous allons nous efforcer de les appliquer dans nos activités et actions. »

    Laure Ezouna de OCBE/Vert

     « Cette formation a été bénéfique pour nous. Nous avons plus retenu les enseignements sur les analyses thématiques indépendante de la gouvernance forestière, que nous allons mettre en œuvre. Cette formation nous a permis d’apprendre comment analyser, comment traiter les investigations et les résultats que nous attendons »

    —–

    *FGDH, ADDPA, ADDCC, ADHC, ADHUC, APAPM, CJJ, ALPN, EJID, FAILD, CABS, OCDH, ADCUR, OCBE/vert.

    Continue Reading