Objectifs du Projet

Ce projet est cofinancé par la Commission Européenne et le Département pour le Développement International (DFID).

 Objectifs du Projet

Objectifs du projet

Ce projet vise à renforcer la capacité des organisations de la société civile (OSC) et des peuples autochtones (PA) pour contribuer à la mise en œuvre et au suivi des APV. Il vise à responsabiliser les communautés forestières marginalisées et les peuples autochtones dans le Bassin du Congo à participer activement aux décisions qui affectent leur vie, en particulier dans la mise en œuvre des APV et les réformes relatives forestières et foncières qui y sont liées.
Les résultats attendus du projet sont:

  1. Préoccupations des acteurs non étatiques, y compris la reconnaissance des droits des communautés locales incluant les peuples autochtones, intégrées dans les actions de l’APV.
  2. Mise en œuvre effective des APV, à travers une plus grande participation directe des OSC, afin de s’assurer que les APV offrent une meilleure gouvernance des forêts.

Activités principales

Résultats 1

  • Sensibiliser les communautés locales et les peuples autochtones aux aspects de la gouvernance de l’APV
  • Développer des mécanismes pour une meilleure représentation des communautés et des peuples autochtones
  • Appui aux plateformes de la société civile à jouer un rôle efficace dans la mise en œuvre APV.
  • Mise en œuvre des APV et cours de Formation sur les Droits.
  • Cours de développement organisationnels pour les plateformes nationales de la société civile et les partenaires locaux.
  • Participation de la société civile et des communautés aux réformes juridiques, politiques et institutionnelles pertinentes en matière de droits des communautés forestières.
  • Appui juridique, organisationnel et autres à la société civile pour assurer la participation effective aux processus de réforme juridique et aux comités de mise en œuvre de l’APV.

Résultats 2

  • Faciliter la communication et le partage d’expérience au niveau régional par le biais du Réseau Africain des Droits des Communautés (2014, 2016) et un Forum sur les Forêts (2015)
  • Soutenir une mise à jour/révision des programmes avec des établissements d’enseignement forestiers de niveau supérieur, par exemple le Centre Régional en Agriculture, Forêt et Bois (CRESA), la Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles, l’Université de Dschang, l’Ecole des Eaux et Forêts de Mbalmayo

Objectif du projet

Les bénéficiaires finaux de ce projet sont les cinq millions de gens des communautés qui dépendent des forêts, affectés par la mauvaise gouvernance forestière au Cameroun et en RCA, parmi lesquels 85 000 sont des populations autochtones (environ 45 000 au Cameroun et 40 000 en RCA). Il y aura aussi des avantages indirects aux usagers des services publics tels que la santé et l’éducation dans les deux pays car une plus grande transparence et des régimes fiscaux efficaces permettront de financer l’amélioration des services publics.

Le projet travaille avec les groupes suivants:

  • Les 30 organisations membres de la plateforme Gestion Durable des Ressources Naturelles et de l’Environnement (GDRNE) en RCA
  • Les 40 organisations membres de la Plateforme Forêts et Communautés (ECPF) au Cameroun
  • Les associations de peuples autochtones et leurs représentants dans les Comités Nationaux de l’APV en RCA et au Cameroun
  • Les universités et établissements de formation professionnelle en RCA et au Cameroun

Partenaires du Projet

Il y a sept organisations partenaires impliquées dans la mise en œuvre de ce projet: CIDT, FPP, FERN, CED, FODER, MEFP and CIEDD.

Scroll to Top